John Doe

ALERTE AUX GOGOLS : Le PS porte plainte contre le Département fédéral de l’économie

Swissinfo.ch

Les sanctions contre la Russie ne sont pas appliquées de manière cohérente en Suisse, selon le Parti socialiste qui dénonce une « irresponsabilité collective ». Le PS a donc déposé une plainte contre le Département de l’économie de Guy Parmelin auprès du Conseil fédéral

Alerte aux gauchistes

Le Conseil fédéral doit charger le Département fédéral de l’économie, de la formation et de la recherche (DEFR) d’appliquer « complètement et rapidement » les sanctions, écrit le PS dans sa dénonciation à l’autorité de surveillance en vertu de la loi sur la procédure administrative.

Pour l’heure, les cantons attendent des instructions du Secrétariat d’Etat à l’économie (Seco), alors que celui-ci prévoit que la mise en œuvre est du devoir des cantons. « Une telle passivité est totalement inacceptable compte tenu de l’urgence du moment », écrit le PS dans sa dénonciation, transmise à Keystone-ATS et dont ont fait état mercredi les journaux du groupe Tamedia.

Par solidarité avec l’Ukraine, la gauche veut dépouiller jusqu’au dernier centime tout Russe possédant un compte bancaire en Suisse.

Le rôle du PS n’est plus que celui d’accompagnateur dans la déchéance de notre pays voulue par la bourgeoisie cosmopolite. En acceptant servilement d’être la caution morale du projet globaliste, ce parti n’est plus qu’un ramassis de vendus à la botte de la Davocratie.

Il s’agit en effet d’appliquer au plus vite les sanctions, sans quoi les oligarques russes pourraient retirer leurs avoirs de Suisse. La pression sur le régime de Vladimir Poutine n’est pas suffisante, ce qui réduit la probabilité de voir le président russe contraint de s’assoir à la table des négociations.

Alors là, on croit rêver! Les seuls qui font tout pour éviter que la table des négociations ne débouche sur une solution diplomatique sont les Américains, suivis de leurs laquais Européens. D’ailleurs, le secrétaire général de l’OTAN Jens Stoltenberg jubile à l’idée que ce conflit puisse durer des années:

Rts.ch

Le président russe Vladimir Poutine n’a pas renoncé à sa volonté de s’emparer de toute l’Ukraine et la guerre risque de durer « des mois, voire des années », a averti mercredi le secrétaire général de l’Otan Jens Stoltenberg, avant le début d’une réunion des ministres des Affaires étrangères de l’Alliance.

« Nous devons être réalistes. La guerre peut durer longtemps, plusieurs mois, voire des années. Et c’est la raison pour laquelle nous devons également être préparés à un long parcours, à la fois en ce qui concerne le soutien à l’Ukraine, le maintien des sanctions et le renforcement de nos défenses », a déclaré Jens Stoltenberg.

Il faudra surtout se préparer à se chauffer au bois, semer du blé et probablement repousser ses projets de construction puisque les prix de toutes les matières augmentent.

La Suisse se couvre de honte en voulant se raccrocher au train de sanctions qui frappe déjà sa propre économie:

Je n’aime pas être pessimiste, mais j’ai bien peur que nous ne soyons pas prêts à subir les conséquences qui risquent de survenir d’ici les prochains mois.

Laisser un commentaire