John Doe

Combien de pédophiles travaillent actuellement au sein de la RTS?

Il existe deux attitudes générales face au vaste sujet de la pédophilie. Ceux qui vont fuir tout ce qui touche de près ou de loin à ce sujet et faire en sorte de ne jamais y mettre le nez. Ce qui est compréhensible quand on sait les émotions qui nous traversent en abordant les faits liés à la pédophilie. Et ceux qui sont aptes à encaisser et ne vont pas endurcir ce tabou de société.

Si vous lisez ces lignes c’est que vous êtes de ceux qui n’ignorez pas le sujet. D’ailleurs les plus complotistes et habitués aux reportages sur ce sujet d’entre vous, cliqueront sur cet article en se disant « c’est leur dernier article, dommage je les aimais bien ». On sait tous qu’une chape de plomb vous tombe dessus lorsque vous abordez ce tendancieux sujet publiquement. Mais qu’importe.

Ce titre n’est pas seulement une attaque envers nos confères de la radio/télévision d’Etat, mais une réelle question qui est en droit d’être posée. Il y a un peu moins d’une année un article explosif sortait sur le site du média France-Soir, au sujet des différentes affaires de pédophilie qui sont liés à notre cher média romand.

Bienvenue dans l’horreur

On y apprend différentes affaires qui mises bout à bout, dépeignent une image très sombre de la RTS. Afin de pouvoir digérer ces affaires sordides, La Hallebarde vous a fait une petite sélection maison pas piquée des hannetons.

Affaire Thierry Catherine

C’est sur son ordinateur professionnel de la RTS que sont retrouvés par l’informaticien Jorge Resende plus de six cent images pornographiques, certaines identifiées par l’informaticien comme pédophiles puis clairement qualifiées d’ »images punissables » de l’aveu même de la RTS, qui n’avait pu totalement étouffer l’affaire dans les années 2000, rapportant : « La question qui subsiste est de savoir pourquoi la RSR, mise au courant des faits par l’informaticien, n’a pas dénoncé pénalement le détenteur des photos, le caractère pédophile de certaines d’entre elles étant avéré ». La multinationale étatique suisse harcèlera cependant l’informaticien au point qu’une interpellation parlementaire aura lieu à son sujet. Nous ignorons encore tout du sort des enfants pris en photo. Thierry Catherine, sympathique « grand-père Lausannois » comme il se décrit aujourd’hui sur son compte twitter, travaille sereinement pour France Bleu Champagne. Quant au lanceur d’alerte Resende, il a été licencié, sa carrière brisée, et a même engagé à l’époque une grève de la faim…

Que faire d’autre à part licencier cet informaticien zélé?

Affaire Roland B.

Employé de la RTS. Des témoins et anciens collaborateurs rapportent que sont identifiées des centaines d’images pédopornographiques sur son ordinateur de travail, puis qu’il est condamné au début des années 2000. Il reste très peu de traces de cette affaire dans les archives comme sur Internet

Rhalala sacré Roland, il en loupe pas une.

Affaire Patrick Allenbach

Présentateur rock n’roll vedette des organisations qui fusionneront pour devenir la RTS, Allenbach est condamné en France pour agression sexuelle sur mineurs, des faits qu’il a entièrement reconnus et dont il s’est excusé peu de temps avant sa mort. Selon plusieurs témoins il aurait bénéficié de protections insistantes de la direction de la RTS

Faute avouée, à demi pardonnée comme on dit à la RTS. Il est important de dire à ce stade de l’article que des témoins rapporteront que « tout le monde savait à la RTS », ce qui témoigne d’une ambiance chaleureuse et d’une vraie cohésion d’équipe au sein du média. La solidarité comme unique leitmotiv.

Affaire Walter Bertschi

Animateur radio à la RTS (RSR), « condamné pour pédophilie et « réfugié » en Haïti où il continue son petit commerce » toujours selon Vigousse. Cela commence à faire beaucoup de pédophiles issus de la RTS en cavale tout de même, pour une couverture médiatique inversement proportionnelle.

Vous trouvez ça atroce? Attendez de lire les prouesses du poto Zumsteg.

Affaire Raymond Zumsteg

Au cours de ses fonctions, il est reproché à ce haut cadre de la RTS, notamment producteur exécutif de l’Eurovision de Lausanne d’avoir agi pour dissimuler divers crimes et scandales sexuels. Au final, il sera lui-même reconnu coupable d’actes sexuels sur des enfants et du viol répété de sa fille dès l’âge de quatre ans, et mis en prison. Il aura été protégé jusqu’au bout par la RTS, dans une démarche qui semble flirter avec la corruption, le journaliste Patrick Nordmann rapportant en effet: Guillaume Chenevière, directeur de la TSR à l’époque, avait accepté de réintégrer ce triste personnage contre un « financement exceptionnel » octroyé par Berne pour un projet qui lui tenait à cœur. Et de poursuivre: « Alors qu’il était en poste à Genève grâce à Guillaume Chenevière, Raymond Zumsteg a réussi à couvrir pendant des mois les agissements d’un autre cadre qui collectionnait des images de pornographie infantile, allant jusqu’à menacer les employés qui avaient découvert la chose. On dit même qu’il s’agissait déjà d’Allenbach. »

Fait des plus cocasses, Bertschi et Zumsteg bien que médiatisés durant toute leur carrière (Zumsteg a été producteur exécutif de l’Eurovision de Lausanne), il est impossible à ce jour de retrouver la moindre photographie d’eux sur Internet. Cette disparition des photos est vraisemblablement un hommage à Staline, qui est selon nous, le guide idéologique et spirituel d’une bonne partie des membres de la RTS.

Archives RTS: Séance de Direction

On va s’arrêter ici pour notre sélection car l’omerta qui règne au sein de la Radio Télévisons Suisse fait froid dans le dos. Mais n’hésitez pas à vous plonger dans les très nombreuses affaires qui les concernent et à en parler autour de vous avec insistance.

Car aucun média romand ne semble souhaiter rédiger à ce sujet, par manque d’inspiration vraisemblablement ou peut-être par solidarité entre journalistes.

Même les soixante-huitards les détestent

À la lecture de cet article on constate que la majorité des journalistes de la RTS sont des authentiques personnes de gauche, qui vont jusqu’au fond de leur idéologie, des praticiens du gauchisme de mai 68 en somme.

Nous ne recommandons bien évidemment pas les visites des studio de la RTS pour vos enfants, à la limite vous pouvez les menacer de les y emmener s’ils ne sont pas sage.

Nous vous reposons donc la question en conclusion de cet article. Combien de pédophiles travaillent actuellement au sein de la RTS?

Laisser un commentaire