John Doe

Coupe du monde au Qatar, état des lieux

Cette fabuleuse édition de la coupe du monde au Qatar a déjà fait couler beaucoup d’encre, de larmes et de sang. C’est dans ce contexte de scepticisme ambiant envers l’Islam, la Fifa et la climatisation dans le désert, que nous souhaitons mettre notre grain de sable et apporter notre tempérance tant reconnue.

Tout a commencé en 2010 lorsque la Fifa choisissait, faute de concurrence sérieuse, d’organiser la coupe du monde au Qatar. Déjà à cette époque certaines voix médisantes avaient critiqué cette décision, laissant trainer des suspicions de corruptions au sein de la Fifa pour l’attribution de cette édition 2022.

Ensuite en février 2021, il y a eu la pseudo polémique lorsque The Guardian sortait une enquête relatant que ~6’500 personnes étaient d’ors et déjà mortes dans les chantiers liés à la Coupe du monde. Pour nous faire une idée, ce chiffre rocambolesque correspond à la capacité du stade du Bergholz à Wil. Si ce n’est toujours pas assez visuel pour vous, imaginez que si l’on empile les cadavres des travailleurs mort les uns sur les autres horizontalement, on obtient une pile de corps de 1’300 mètres de haut, soit une fois et demi la hauteur de la tour Burj Khalifa, de quoi faire pâlir leurs frères saoudiens. Heureusement que certains médias non complotistes, notamment en Suisse, ont indiqué que l’enquête de The Guardian était fausse et qu’il y a eu en réalité 3 morts, en se basant sur la communication officiel du gouvernement qatari. Merci à ces vrais journalistes pour leur travail rigoureux.

Polémique suivante lorsque les portes paroles qataris annonçaient les directives ordonnées aux homosexuels sur leur territoire durant la coupe du monde, avec le désormais célèbre « pas d’accolade en public à un autre homme ». Déception partagée pour le coup, le Qatar avait l’occasion de faire bouger quelques carcans présent sur leur terre.

Une telle marge de progression

On enchaîne avec la polémique des « faux supporters ». Soit disant le gouvernement qatari aurait payé des ressortissants indiens et d’autres pays hauts en couleur, pour cacher le fait que le monde occidental n’a pas eu envie de venir au Qatar pour cette édition. Hors les images ci-dessous sont criantes de vérité, il s’agit bien d’anglais comme vous et moi.

Blanc bonnet, bonnet blanc comme on dit au Sri-Lanka

On reconnait pourtant le teint hâlé typique des anglais. Ce sont d’ailleurs exactement le même type d’anglais qui étaient responsables des honteux débordements au stade de France lors de la dernière finale de Champions League.

CQFD les fachos!

Dans ce magma de bassesse, les supporters argentins sont venu apporter la bonne humeur de leur peuple si chaleureux. C’est lors d’un direct de la chaine Tyc Sport qu’un groupe de supporters a clamé à l’antenne un chant faisant honneur aux origines extra-européenne de certains joueurs de l’équipe de France et à leur tolérance envers les transsexuels. Voici les paroles de ce qui va selon toute vraisemblance être le tube de cette coupe du monde:

Ils jouent en France, mais viennent tous d’Angola.

Que c’est beau, ils vont courir.

Ils aiment les travestis comme ce putain de Mbappé

Sa mère est Nigériane, son père est Camerounais

Mais sur le document, nationalité: française.

Les maillots de l’Argentine sont en rupture de stock malheureusement

Laisser un commentaire