Nidwald. Pour une fois que ce canton fait parler de lui, c’est pour rappeler que sa police gâche les vacances bien méritées de travailleurs étrangers.

Rts.ch

La police cantonale de Nidwald a découvert lundi 23 réfugiés en provenance d’Afghanistan, d’Inde, de Syrie et du Bangladesh dans une camionnette à Hergiswil (NW). Ils étaient très serrés, mais en vie. Un passeur présumé a été arrêté.

Dans le pittoresque Occident du XXIème siècle, des Gambiens d’Italie reconvertis en guides touristiques font visiter l’Europe à des voyageurs venus des quatre coins d’Orient partis à la découverte du Vieux Continent.

La camionnette immatriculée en Italie cheminait sur l’autoroute A2 en direction du nord, lorsqu’elle a été interceptée vers 6h30 dans le cadre d’un contrôle du trafic des poids lourds, indique mardi la police nidwaldienne. Les policiers ont découvert 23 réfugiés dans l’espace de chargement.

Debout, serrées dans un espace trop exigu, ces personnes, âgées de 20 à 50 ans, roulaient depuis des heures sans aucune pause ni fenêtre pour respirer de l’air frais. Le convoi était parti d’Italie du nord et devait se rendre en France, a précisé la police.

L’agence de voyage gambienne n’avait malheureusement pas prévenu les 23 vacanciers que le transport se ferait dans un véhicule de fortune. Les clients sont furieux.

Quelque part entre Altdorf et Stans

Les réfugiés ont été emmenés au siège de la police nidwaldienne. Ils y sont interrogés et ont reçu à manger. Selon leurs explications, ils entendaient se rendre dans des pays européens en traversant la Suisse.

Le passeur présumé des réfugiés, un Gambien de 27 ans, domicilié en Italie, a été arrêté. Une enquête pénale a été ouverte contre lui pour trafic d’êtres humains. Lors du premier interrogatoire, il a nié avoir transporté sciemment les 23 personnes, indique le chef de la police criminelle.

Les 23 personnes ont été placées dans le centre de requérants d’asile de Stansstad (NW). Les autorités nidwaldiennes doivent décider de la suite de la procédure.

Encore un pauvre homme frappé d’amnésie foudroyante. Cette pathologie est un fait toujours plus fréquent de nos jours.

Remboursement du voyage au frais des Suisses pour ces touristes orientaux lésés par un individu peu scrupuleux qui les renie à la moindre infraction au code de la route en invoquant ses troubles de la mémoire particulièrement lourds.