John Doe

La jeunesse SS attaque l’UDC en vertu de la norme antiraciste

Les hystériques néo-bolcheviques de la Jeunesse SS refont parler d’eux par le caractère outrageusement stupide de leur dernière intervention.

20min.ch

L’UDC est la cible de la Jeunesse socialiste suisse. En effet, celle-ci vient de déposer une plainte auprès du Ministère public bernois «pour infraction à la norme pénale antiraciste», fait-elle savoir mardi dans un communiqué. En cause: la prise de position sur la migration, récemment publiée par le parti de droite. Pour la JS Suisse, «son argumentation néoraciste ne peut pas être acceptée car elle constitue une attaque directe contre la dignité humaine. Cela doit avoir des conséquences», écrit-elle.

Si vous avez du temps à perdre, vous pouvez lire ci-dessous quelques passages de la littérature la plus haineuse qu’il vous sera possible de lire en ce bas monde. Si vous n’êtes pas tétanisés d’effroi à la lecture de ces propos démoniaques, vous êtes littéralement l’enfant d’Hitler.

Vous

«On assiste à une immigration effrénée en provenance de régions qui nous sont culturellement étrangères, dans lesquelles le niveau de formation est plutôt bas et où des crises de longue durée (criminalité, culture de la violence, guerre) ont parfois marqué les mentalités. Une intégration réussie devient ainsi quasi impossible».

«Non seulement la libre circulation des personnes, mais aussi l’afflux incontrôlé de migrants économiques en provenance d’Afrique et d’Asie ont entraîné une véritable explosion démographique en Suisse. La voie de l’asile étant la plus simple, de plus en plus de migrants économiques arrivent en Suisse par ce biais et abusent de notre générosité humanitaire».

«L’Afrique et le Proche-Orient sont à la fois la région d’origine de nombreux immigrés demandeurs d’asile et une région particulièrement négative en ce qui concerne l’origine des criminels étrangers.»

«Comme de nombreux immigrés sont issus de cultures étrangères, on observe de plus en plus souvent un refus fondamental des règles occidentales.»

«Les requérants d’asile tuent, violent et volent plus souvent que les autres.»

Imaginez un peu qu’il soit possible de déposer une plainte pour incitation à la haine et discrimination raciale sur cette base. Et nous devrions croire en cette chimère que nous ferions partie d’un Occident libre et démocratique, havre de liberté dans lequel il est permis de s’exprimer sans craindre la moindre répression?

«L’UDC aussi doit respecter les lois: en Suisse, l’incitation à la haine et à la discrimination raciale est punissable» explique Mathilde Mottet, vice-secrétaire centrale du parti. «L’UDC représente un danger pour nous tous. Il est de notre responsabilité en tant que société de ne pas rester silencieux face à des idées prônant l’exclusion et l’exportation de certains groupes de notre population».

Par l’effort constant des partis de gauche à favoriser l’implantation d’étrangers à tendances criminogènes sur notre territoire, ils mettent sciemment en danger l’ensemble de la population autochtone. Récemment encore, un Érythréen a envoyé deux zurichoises à l’hôpital en les tabassant jusqu’au sang.

De plus, ces mégalomanes ont l’audace de se prendre pour l’ensemble de la société. Qu’ils se rassurent, nous ne restons pas silencieux, bien au contraire. Nous témoignons fièrement et dans la plus fervente ostentation de notre total consentement aux idées exposées ci-dessus. Nous affirmons même que certaines tournures sont exprimées de façon un peu trop légère selon nos goûts.

Du coup, les jeunes socialistes contre-attaquent. Ils ont prévu un papier de position sur l’antiracisme qu’ils discuteront lors de leur assemblée annuelle les 18 et 19 février prochains. Ils demanderont notamment le renforcement de la norme pénale antiracisme afin que celle-ci englobe par exemple à l’avenir la haine contre les «cultures» et les «nationalités». En outre, la JS exigera davantage de formation antiraciste à l’école et des mesures contre la discrimination sur le marché du travail.

«La haine contre les cultures» est un concept relativement flou. Cela signifie-t-il par exemple qu’il ne serait plus possible de faire part de notre désaccord concernant les inégalités homme/femme prônées par l’Islam, de nos potentiels doutes sur les mœurs indiennes et leurs bienfaits hygiéniques de déféquer dans la rue ou de notre scepticisme quant à une construction africaine réalisée en bouse de vache séchée?

Hutte massaï à jour sur les dernières normes parasismiques

Mais le plus abjecte dans toute cette histoire, c’est l’exigence de lobotomiser les enfants avec leur propagande égalitariste et de contraindre des patrons à choisir des fainéants du tiers-monde. Ces gens se sont donné pour objectif la destruction de ce qu’il reste de notre nation.

Au vu des commentaires sous l’article original, les chances pour que cette loi soit acceptée sont faibles. Enfin bon, cela ne veut pas dire grand-chose puisque, vous le savez, 20 minutes est un repaire de facho.

Laisser un commentaire