John Doe

Le Blick parle du blog qui fait trembler toute la Suisse romande

Ce mardi le prestigieux Blick nous pondait un article sur la présence d’un membre de l’UDC lors de notre première conférence à Lausanne.

Nous ne reviendront pas sur les splendides réponses que Yohan Ziehli a assénées au journaliste Antoine Hürlimann.

Attardons-nous plutôt sur la façon dont le Blick dépeint La Hallebarde dans son article. Bien que ce soit issu de l’article ayant lancé ce « shitstorm », nous ne sommes qu’un vulgaire blog aux yeux de ce noble journaliste. On imagine, dès lors, que ce qui nous distingue d’un authentique média, c’est que nous ne recevons pas de subventions.

La présence de notre institution faite de bric et de broc dans le paysage médiatique gène car nous faisons un meilleur travail que nos concurrents en bien des points. Surtout dans un pays où l’État verse chaque année des millions de subventions d’aide/survie aux médias.

Un média fait par des aryens, pour les aryens

On peut aussi constater que la presse démarre au quart de tour lorsque un membre de l’UDC a le toupet d’adresser la parole à des personnes plus à droite que lui. Alors que la gauche même la plus mollassonne côtoie allégrement les branches extrémistes de gauche. Quid des communistes, groupuscules radicaux de gauche et autres gais lurons?

Prenons un exemple un peu taquin de l’autre côté de la frontière dans l’exotique France. Il y a plusieurs mois, des youtubers de gauche faisaient une vidéo avec le terroriste d’extrême gauche Jean-Marc Rouillan, dont il est visiblement nécessaire de rappeler qu’il a, avec ses copains, organisé des exécutions, attentas et autre joyeuseté. Absolument personne dans le paysage médiatique francophone ne s’en est offusqué. Ni quand le très républicain Jean-Luc Mélanchon les a soutenus sur Twitter quelque temps plus tard, lorsque qu’ils s’étaient fait bannir pour avoir commenté un débat des élections présidentielles.

Étant accoutumés à leurs procédés et à ce type de traitement médiatique, nous ne leur gardons aucune rancœur.

C’est avec beaucoup d’amour que nous saluons nos confrères du Blick et leur rappelons qu’on n’a pas le même parcours mais on a la même passion.

Les gauchistes resteront à jamais des adolescents mentaux

Laisser un commentaire