John Doe

Le prix du gaz vers la lune

Encore un coup des Russkov qui nous tapent au porte-monnaie.

Lematin.ch

La lettre que vont recevoir de nombreux Fribourgeois ces prochains jours ne sera pas porteuse de bonnes nouvelles: ce lundi, Groupe E a annoncé que ses clients allaient être avertis de l’adaptation à la hausse des tarifs du gaz et ce, dès le 1er juillet en raison du «renchérissement exceptionnel du marché depuis plusieurs mois»

Selon les calculs de Groupe E, «un ménage paiera approximativement 26 francs de plus par mois en moyenne annualisée, soit une augmentation de 21% de sa facture de chauffage», ajoutant que ceux qui sont raccordés à des réseaux de chauffage à distance utilisant du gaz seront aussi touchés. Les clients industriels subiront la même hausse du kilowattheure.

«Les incertitudes autour des enjeux géopolitiques liés au conflit en Ukraine continuent d’impacter les marchés du gaz», justifie Groupe E, qui dit «déplorer» devoir augmenter ses tarifs et «suivre attentivement l’évolution des marchés et travailler à l’optimisation de son approvisionnement afin de contenir au mieux les augmentations tarifaires».

Il n’y a pas d’incertitudes, les dirigeants européens savent très bien ce qu’ils font et les conséquences qui en découlent. Pour contrecarrer les plans de Vladimir, la solution se trouve certainement dans l’embargo du pétrole russe.

Lorsqu’on dit que les élites occidentales sont folles, totalement déconnectées et travaillent contre les intérêts des peuples, ce n’est pas que de la raillerie d’extrême droite.

Les Fribourgeois ne sont pas les premiers concernés par une hausse des tarifs du gaz. À Genève, les Services industriels ont augmenté de 35% leurs tarifs le 1er mai – ayant attendu le printemps et la fin de la période de chauffage – tandis qu’à Lausanne, le prix a renchéri de 9,6% en moyenne début mars. À Yverdon-les-Bains, la hausse moyenne décidée début mai se monte à 45%.

J’ai presque envie de dire que c’est bien fait pour Yverdon. Cette ville totalement sinistrée ne mérite guère mieux que de sombrer dans l’endettement total, tant sa gestion est calamiteuse.

Gageons que ce n’est qu’un début. Enfin qu’importe, grâce à cette augmentation des tarifs, nous nous montrons réellement solidaires des démocraties et nos valeurs de liberté sont préservées, ouf.

Laisser un commentaire