John Doe

L’extrême gauche et droite sont-ils hétérogènes?

On a eu le covid, puis la vaccination, suivie du pass-sanitaire et maintenant on a l’Ukraine. Tant de sujets qui ont tendance à diviser les membres d’un même groupe idéologique, formant des équipes pour le moins insolites et anti-naturelles. Ces sujets ont pour point commun de déchaîner les passions, en particulier les branches dites extrêmes de chaque bord politique. Personne n’est épargné par ce démantèlement, accompagné de ces débats excessifs en émotions et pleins de ressentis.

Ces distordissions laissent à penser que ceux de notre camp ne revêtent pas toujours le même maillot que nous. On s’est par exemple retrouvé lors des manifestations anti-pass, avec une composition absurde, mêlant groupuscules d’extrême droite et de gauche dans un même cortège devant se tolérer le temps d’un instant. Le tout saupoudré de boomers abreuvés de sciences facebookiennes et autres badauds.

La question est en droit d’être posée, pouvons-nous faire lutte commune? Sans bien sûr parler d’alliance, arriverons-nous à assembler nos forces à l’avenir? L’idée est loin d’être utopique dans une Suisse romande petite où tout le monde se connait plus ou moins, dans laquelle la plupart des familles ont en leur sein les deux camps représentés, par exemple. D’autant que lorsqu’on regarde de loin, on a beaucoup de choses en commun. On partage le même dégoût du pouvoir en place, la défiance envers les médias mainstream, l’attrait pour la radicalité, on côtoie les mêmes tribunes, on pousse le vice jusqu’à porter les mêmes marques d’habits hors de prix.

Ceux qui sélectionnent méticuleusement les personnes dignes de combattre à leur côté desservent systématiquement la cause qu’ils défendent. Conscient que ce point de vue est plutôt marginal dans nos milieux, en particulier sur le net, je reste pour autant convaincu qu’il faut prendre toutes les forces à disposition pour les causes qui vous tiennent à cœur.

Ça n’engage peut-être que moi, mais je m’efforcerai de tendre la main et l’autre joue à mes opposants, du moins tant que c’est tenable.

Laisser un commentaire