John Doe

Selon une étude, le vaccin du Covid a permis de sauver des trilliards de golems

Maintenant que le conflit en Ukraine parachève de saouler tout le monde, il est temps de revenir au sujet principal qui inquiète les vieux obèses fragiles et les vacanciers: le Covid.

Comme vous le savez, la vérité sort toujours de la bouche des scientifiques. Et des médias publics.

Rts.ch

La vaccination contre le Covid-19 a permis d’éviter 19,8 millions de morts sur un potentiel de 31,4 millions au cours de la première année suivant l’introduction des vaccins, avance une première vaste étude de modélisation, publiée vendredi.

L’étude, publiée dans The Lancet Infectious Diseases, est basée sur des données provenant de 185 pays et territoires, du 8 décembre 2020 au 8 décembre 2021. Elle est la première à tenter d’évaluer les décès évités directement et indirectement à la suite de la vaccination contre le Covid-19.

Pour cela, elle utilise les chiffres officiels des morts avec Covid mais aussi le total des décès excédentaires de chaque pays (ou des estimations quand les données officielles n’étaient pas disponibles). L’excès de mortalité correspond à l’écart entre le nombre de personnes décédées (quelle que soit la cause de leur mort) et le nombre de morts attendues (à partir des données passées).

Lorsque les données officielles n’étaient pas disponibles, l’équipe a utilisé des estimations de la surmortalité toutes causes confondues. Ces analyses ont été comparées à un scénario hypothétique alternatif dans lequel aucun vaccin n’aurait été administré.

Le modèle a tenu compte de la variation des taux de vaccination d’un pays à l’autre, ainsi que des différences dans l’efficacité des vaccins dans chaque pays en fonction des types de vaccins connus pour avoir été principalement utilisés dans ces régions. La Chine n’a pas été incluse dans l’analyse en raison de sa grande population et de ses mesures de confinement très strictes, ce qui aurait faussé les résultats, est-il précisé.

Selon cette étude, les pays à revenu élevé et intermédiaire ont représenté le plus grand nombre de décès évités (12,2 millions sur 19,8 millions), ce qui traduit les inégalités dans l’accès aux vaccins dans le monde.

Pour parler de ce qu’elle ne connaît pas, soit le futur, la science n’aura jamais aucun problème à vous sortir des données prédictives pour démontrer ce qui arrange les commanditaires d’une étude.

Lorsqu’on fait simplement remarquer aux scientistes que les pays pauvres n’ont pas connu autant de morts que les pays riches, ils nous rétorquent que ces pays étant trop à la ramasse, le référencement des morts covid n’est pas fiable. Et paradoxalement, ils affirment qu’une couverture vaccinale supérieure leur aurait évité des morts de manière significative.

Athéisme bien compris

Près de 600’000 décès supplémentaires auraient pu être évités si l’objectif de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) de vacciner 40% de la population dans chaque pays d’ici la fin de 2021 avait été atteint, conclut-elle.

Il doit s’agir d’une erreur, il manque un zéro. Le chiffre exact devrait plutôt se monter à 6’000’000.

« Nos résultats montrent que des millions de vies ont probablement été sauvées en mettant des vaccins à la disposition des gens partout dans le monde », a déclaré le Dr Oliver Watson, auteur principal de l’étude, de l’Imperial College de Londres, cité dans le communiqué de la revue. « Cependant, on aurait pu faire plus. »

Ouf, j’ai failli y croire. Heureusement que l’étude provient de l’Imperial College de Londres. Il a tout de même fallu attendre la fin de l’article pour voir apparaître timidement le nom de cet institut.

C’est une université dans laquelle officie Neil Ferguson, un scientifique du dimanche qui utilise des modèles prédictifs totalement foireux dont se sont servis différents pays pour justifier des mesures sanitaires drastiques.

En plus de s’être trompé toute sa vie, ce type a conseillé le gouvernement britannique d’imposer un confinement qu’il n’a pas hésité à bafouer pour faire venir sa maîtresse à son domicile.

La religion scientiste vous l’impose: vous devez croire en la véracité des modèles des prophètes diplômés. Préférez-vous être taxé d’extrême droite?

Laisser un commentaire